Sélectionner une page

Comment devenir couturier à son compte

Accueil / Emploi, Conseils en Mode / Devenir couturier à son compte

Que vous soyez couturier de profession, passionné de mode ou aspirant couturier en reconversion, vous souhaitez exercer ce métier en indépendant et monter votre propre atelier ? Suivez le fil : voilà de quoi vous aiguiller sur le sujet.

DOCUMENTATION GRATUITE

Contactez-nous 01.46.00.67.77

En quoi consiste le métier de dessinateur / dessinatrice ? 

Les missions d’un couturier/retoucheur exerçant en indépendant, à domicile ou dans sa propre boutique, sont diverses et variées :

Le couturier accueille le client, prend en compte sa commande, le conseille sur ses choix et lui communique le délai de fabrication. Des qualités relationnelles sont donc requises. Robe de mariée ou tailleur trois pièces sur-mesure, conception de rideaux, retouches diverses telles que les changements de fermeture éclair, les ourlets, les ajustements… Les demandes peuvent varier selon les compétences et prendre plus ou moins de temps à être réalisées.

Le couturier prend les mesures du client, avec la plus grande rigueur : quelques millimètres en moins et tout est à refaire ! De fait, les créations sur-mesure demandent beaucoup de patience, de dextérité et de minutie.

Le couturier va aider le client à choisir le bon tissu et la bonne couleur, le tout, en accord avec les goûts de ce dernier, voire sa morphologie. L’œil aiguisé du couturier, ses connaissances en ce qui concerne les différentes matières et leurs spécificités sauront l’aiguiller.

Après avoir réalisé le devis, le couturier peut passer à la phase de production. Une fois les croquis dessinés, au tour des patrons d’être réalisés. À partir de ceux-ci, les premiers pans de tissus pourront être découpés avant d’être assemblés.

Lors du premier essayage avec le client, le couturier peut déterminer ce qu’il faut ajuster. Et de procéder ensuite aux finitions (broderies, surpiqûres, surfilage…).

Le couturier freelance doit aussi gérer sa comptabilité et facturer ses clients lui-même. Quelques notions en comptabilité s’avèrent donc nécessaires lorsque l’on se met à son compte.

Comment devenir couturier à domicile ?

Monter son propre atelier de couture, chez soi… Voilà un beau projet. Par où commencer ? Bien qu’il s’agisse d’un métier de passion, être couturier demande aussi d’avoir des compétences techniques. Il est néanmoins possible de se lancer sans formation préalable, mais une expérience dans le secteur sera toujours mieux vue et fera gage de qualité. Pour cela, vous pouvez vous former à distance au métier. L’école Lignes et Formations propose un enseignement complet en e-learning, pour pouvoir apprendre le métier de couturier à votre rythme : l’idéal si vous souhaitez vous reconvertir ou simplement vous perfectionner.

Autrement, le métier de couturier est également accessible avec des diplômes de l’enseignement professionnel de niveau 3, tels que le CAP Métiers de la mode – vêtement flou, CAP Métiers de la mode – vêtement tailleur, ou le BEP prêt-à-porter, métiers de la mode et des industries connexes.

Il faudra aussi veiller à disposer de tout le matériel nécessaire pour exercer à domicile. Machine à coudre, bobines de fil, tissus… Pour cela, avant de vous lancer et de monter votre propre activité commerciale, il convient d’effectuer une étude de marché économique et financière (ou business plan). Celle-ci permettra d’obtenir des moyens financiers de la part d’un organisme bancaire, mais aussi de prévoir le bilan prévisionnel et les futures stratégies à mettre en place.
Vous pouvez aussi louer un local professionnel dans lequel vous exercerez votre activité. À vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Couturier à son compte : quel statut juridique choisir ?

Pour devenir couturier en freelance, il vous faudra créer votre micro-entreprise, votre entreprise ou votre société et choisir un statut juridique. Vous pouvez :

Créer une auto-entreprise (ou micro-entreprise): c’est sûrement le régime idéal pour débuter, car toutes les démarches sont simplifiées. Créer sa micro-entreprise sur Internet se fait en quelques clics sur le site de l’URSSAF, les démarches administratives sont facilitées, quand les charges sociales et fiscales sont allégées. L’inconvénient ? Le chiffre d’affaires annuel est limité à 70 000 euros. Ce régime est ouvert aux entreprises individuelles (EI), aux entreprises individuelles à responsabilité limitées (EIRL) ainsi qu’aux entreprises unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Il faut également tenir soi-même un livre de recettes afin de suivre sa trésorerie.

Monter une entreprise individuelle : vous pouvez choisir d’exercer en votre nom propre en optant pour ce statut juridique. Néanmoins, en choisissant l’EIRL, il est demandé de déclarer son patrimoine, contrairement au régime de l’entreprise individuelle. Ceci permet de dissocier le patrimoine personnel du professionnel, de mieux se protéger contre d’éventuels créanciers et de limiter sa responsabilité.

Monter sa société de couture : vous pouvez créer votre propre structure, ce qui donnera sans aucun doute plus de crédibilité à votre activité. Créer sa société permet également de mieux protéger son patrimoine. Vous pouvez choisir entre la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) et l’EURL si vous lancez votre atelier de couture seul(e), et entre la société par actions simplifiée (SAS) et la société à responsabilité limitée (SARL), si vous êtes plusieurs.

Couturier indépendant : quels tarifs appliquer ?

Le couturier à son compte peut choisir de facturer ses prestations via un taux horaire ou un taux journalier. Néanmoins, le taux horaire est préconisé. Il vaut mieux compter les heures passées à réaliser une pièce sur-mesure que les journées. Le couturier peut aussi choisir de fixer ses tarifs en fonction des pièces réalisées. Plus le travail effectué est de qualité, plus les prix peuvent grimper…

Le calcul se fait en fonction du salaire mensuel espéré, auquel on ajoute le montant nécessaire pour couvrir les charges (fiscales, sociales et frais annexes). Cela permet d’avoir une idée des tarifs à fixer. Pour avoir une idée, un couturier salarié touche en moyenne 24 892 euros par an, soit 1618 euros nets par mois. Il faut également prendre en compte les matières premières (tissu, fil, etc.), le matériel nécessaire pour exercer, ainsi que d’autres frais, tels que l’électricité ou le transport.

Si le couturier freelance opte pour la micro-entreprise, il doit calculer son salaire en tenant compte du plafond annuel de chiffre d’affaires à ne pas dépasser, qui est de 70 000 euros pour les prestations de services. Le couturier peut aussi s’inscrire auprès de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat et devenir artisan : son plafond est limité à 170 000 euros, car il s’agira désormais d’une activité d’achat-vente.

Conseils pour créer son entreprise de couture

Dans un premier temps, demandez-vous si c’est un métier qui vous passionne : les professions manuelles demandent en effet une grande motivation, en plus des compétences techniques.

Avant de vous lancer, faites une étude de marché : analysez la concurrence autour du lieu où vous souhaitez vous installer, les prestations offertes et les tarifs fixés. Prenez aussi le temps de vous renseigner sur les habitudes de vos futurs clients potentiels. Cela vous permettra d’avoir une idée de l’offre et de mieux établir votre business plan.

Assurez-vous d’avoir toutes les fournitures nécessaires pour démarrer votre activité. Si ce n’est pas le cas, contactez les banques pour obtenir des aides de financement.

Faites marcher votre réseau : pour démarrer, entraînez-vous à confectionner des pièces pour votre entourage. Cela permettra de faire fonctionner le bouche-à-oreille et que votre talent soit reconnu. Fidéliser sa clientèle est tout aussi indispensable.

Soyez visibles sur Internet : créez votre site, utilisez les réseaux sociaux, enregistrez votre activité sur des sites dédiés et veillez à obtenir de bons retours de la part de vos futurs clients… Vous pourrez ainsi réaliser communiquer sur votre enseigne à moindre coût.

Vous pouvez aussi choisir de travailler en tant que freelance pour des entreprises privées, telles que des enseignes de prêt-à-porter, artisanales, ou des maisons de haute couture, des grands magasins ou encore pour l’industrie du cinéma…

Choisir l’enseignement à distance pour sa professionnalisation

Que vous manquiez de temps pour raisons personnelles ou professionnelles, que vous soyez en reconversion ou que vous souhaitiez vous perfectionner en couture et vivre de votre passion, l’enseignement en e-learning peut être la solution idéale.

L’école Lignes et Formations propose une formation à distance de couturier, accessible dès le niveau 3ème, qui vous permet d’acquérir les bases du métier. Au programme ? Apprenez à créer des vêtements sur-mesure ou standardisés, concevez vos propres patrons, réalisez des retouches, maîtrisez diverses méthodes de couture et développez vos techniques de vente. Une méthode complète, progressive et innovante grâce à laquelle vous pouvez apprendre à votre rythme, selon vos impératifs. Pour vous aider dans votre apprentissage, vous avez également accès à des vidéos savoir-faire, à des conventions de stages et même à une assistance pédagogique pour poser toutes vos questions à une équipe de formateurs professionnels issus du secteur.

Formations

Nos formations en mode

Formation Créateur styliste de mode

Formation Créateur styliste de mode

La formation Créateur styliste de mode de Lignes, conçue par des experts de l’industrie de la mode, vous permettra d’appréhender et d’avoir toutes les cartes en main pour devenir styliste de mode.

lire plus
Formation Couturier

Formation Couturier

Apprenez les techniques nécessaires à la création de vêtements avec des experts du métier et devenez un(e) professionnel(le) de la mode grâce la formation à distance Couturier de Lignes et Formations.

lire plus

@lignesetformations

Logo le café des créateurs

L'avis de nos élèves : Lignes et Formations

4.4/5 sur 152 avis
Très clair et facile d'utilisation...
muriel
Bien fais, il est très facile de s'y retrouver...
arthur
Pour le moment très bonne prestation. A voir dans le temps....
jeremy
Le site est très compréhensif...
pauline
DOCUMENTATION GRATUITE

Fermer

RAPPEL IMMÉDIAT ET GRATUIT !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.